Vous cherchez autre chose?

Rendez-vous dans un domaine qui correspond à vos intérêts et apprenez-en plus sur la qualité de l'air et les produits que nous proposons.

home_icon

Pour la maison

explore_icon_grey

Pour les entreprises

bag_icon_grey

Pour les professionnels du radon

Annuler

Quels sont les niveaux de qualité de l’air optimaux pour la santé, la productivité et les économies d’énergie ?

Airthings

Airthings

juillet 5, 2022

Un guide simple et complet sur les niveaux de qualité de l’air idéaux dans les bâtiments 

La qualité de l’air intérieur a d’importantes répercussions sur le bien-être et la productivité. Par exemple, saviez-vous qu’un environnement de travail plus sain peut réduire de 58 % les congés maladie1 ? De plus, les bâtiments sont responsables de 40 % de la consommation mondiale d’énergie et de 33 % des émissions de gaz à effet de serre2

Dans cet article : 

Quels sont les niveaux de dioxyde de carbone (CO2) optimaux dans un bâtiment ?
Maintenez les niveaux de CO2 en dessous de 800 ppm pour garantir de bonnes performances cognitives.

La plupart des chercheurs s’accordent à dire que dans des endroits comme les bureaux, l’idéal est de maintenir les niveaux de dioxyde de carbone en dessous de 800 ppm3. Des concentrations intérieures supérieures à 1 000 ppm sont susceptibles de réduire4 d’au moins 50 % la performance décisionnelle des occupants5.

Pourquoi est-ce important ?

La prise de décision est un élément essentiel de l’entreprise. Quand les niveaux de CO2 sur le lieu de travail sont élevés, les travailleurs mettent plus de temps à relever les défis quotidiens, ce qui réduit considérablement la productivité. Par ailleurs, le manque d’oxygène frais augmente la probabilité de transmission des virus.

Quel est le taux de particules en suspension (PM) optimal dans un bâtiment ?
Maintenez une moyenne annuelle de PM2,5 inférieure à 5 µg/m3 pour réduire les crises d’asthme.

Comme pour le radon, il n’existe pas de niveau « optimal » pour les particules en suspension. Toutefois, en 2021, l’Organisation mondiale de la santé a mis à jour ses recommandations sur ce polluant6. Elle préconise désormais une concentration moyenne annuelle maximale de 5 µg/m3 pour les PM2,5. Quant à l’exposition moyenne sur 24 heures, elle ne doit pas dépasser 15 µg/m3 pendant plus de trois à quatre jours par an. 

b2b_level_pm_blog1
Pourquoi est-ce important ?

Les particules en suspension sont particulièrement nocives pour les occupants ayant des difficultés respiratoires, comme l’asthme. En surveillant les niveaux de PM et en prenant les mesures qui s’imposent, les entreprises montrent que ce problème leur tient à cœur, ce qui a pour effet d’améliorer le moral du personnel.

Quelle est la température optimale dans un bâtiment ?
Réglez la température sur 21 °C environ pour améliorer la concentration sur le lieu de travail et économiser sur les coûts de l’énergie.

Même si les préférences personnelles varient, une étude de 2014 a conclu que les personnes qui travaillent en intérieur font moins d’erreurs lorsque la température est réglée sur 21 °C7.

Cependant, n’oubliez pas que la température idéale exacte dépendra de votre situation géographique et de la saison. Selon une étude, faire passer la température des salles de classe de 25 °C à 20 °C à la fin de l’été améliore nettement les performances des élèves8.

Tant que vous optez pour une température proche de 21 °C, vous assurez le confort thermique de vos occupants.

b2b_level_temp_blog

Pourquoi est-ce important ?

Les occupants se sentent plus ou moins à l’aise pour réaliser leurs tâches selon la température du bâtiment, ce qui influe directement sur leur capacité à se concentrer et à collaborer9. De plus, maintenir une température modérée permet aux entreprises de réduire leurs factures énergétiques.

Quels sont les niveaux d’humidité optimaux dans un bâtiment ?
Maintenez des niveaux d’humidité compris entre 40 et 60 % pour éviter la formation de moisissures et la propagation des infections.

Dans les environnements intérieurs où le taux d’humidité est inférieur à 30 % - 40 %, les risques de propagation des infections sont plus élevés10. Cependant, un taux supérieur à 70 % favorise la formation de moisissures et d’autres champignons11.

Pourquoi est-ce important ?

Lorsque le taux de transmission des infections est élevé, les occupants sont plus souvent en congés maladie. D’autre part, la moisissure endommage la structure de votre bâtiment et peut rendre vos locaux inhabitables. Deux problèmes qui peuvent fortement perturber les activités de l’entreprise. 

Quel est le niveau de produits chimiques en suspension dans l’air (COV) optimal dans un bâtiment ?
Maintenez les niveaux de COV entre 0 et 250 ppb pour améliorer la satisfaction globale des occupants du bâtiment.

Les produits chimiques en suspension dans l’air (COV) se composent de nombreuses substances aux niveaux de toxicité variables. Cependant, aucun produit chimique ne doit atteindre 250 ppb dans un environnement intérieur moyen12.

Pourquoi est-ce important ?

Les COV peuvent entraîner une irritation des yeux, du nez et de la gorge. Les occupants sont alors moins satisfaits du bâtiment, qui peut voir sa valeur diminuer. Ce phénomène a un nom : le syndrome de bâtiment malsain13.

 

b2b_level_vocs_blog

Quelle est l’indication de risque de virus optimale pour un bâtiment ?
Assurez-vous de maintenir un niveau de risque de virus inférieur à 5.

Les détecteurs de la qualité de l’air intérieur Airthings for Business disposent d’une indication de risque de virus qui classe votre niveau de risque sur une échelle de 1 à 10. Quand les niveaux sont inférieurs à 5, aucune mesure d’atténuation n’est nécessaire.

Pourquoi est-ce important ?

En maintenant un niveau de risque de virus faible, vous contribuez au bien-être des occupants, ce qui est particulièrement important dans le contexte de la pandémie, car les gens sont plus susceptibles de redouter les espaces publics. 

Quel est l’indicateur de risque de moisissure optimal dans un bâtiment ?
Assurez-vous de maintenir un niveau de risque de moisissure inférieur à 4.

Airthings Wave Mini for Business peut évaluer le risque de moisissure sur une échelle de 0 à 10, la valeur optimale étant comprise entre 0 et  3.

Pourquoi est-ce important ?

On découvre souvent la présence de moisissure quand il est trop tard. Les occupants seront donc plus sereins si le développement des moisissures peut être mesuré.

Quels sont les niveaux de radon optimaux dans un bâtiment ?
Maintenez les niveaux de radon en dessous de 100 Bq/m3 pour réduire les risques de cancer du poumon.

Il n’existe pas de niveau « optimal » de radon, mais plus les valeurs sont faibles, moins le risque est élevé. Néanmoins, l’Organisation mondiale de la santé affirme que des niveaux inférieurs à 100 Bq/m3 ou 2,7 pCi/L ne sont pas inquiétants14.

Pourquoi est-ce important ?

Il est essentiel de veiller à ce que votre bâtiment ne piège pas l’excédent de radon pour garantir la sécurité des occupants et visiteurs. Dans certains pays, cette démarche vous permettra de respecter les réglementations gouvernementales15.

Tableau des niveaux de radon

Quelle est la pression atmosphérique optimale pour un bâtiment ?

Il n’existe pas de niveau de pression atmosphérique idéal pour les bâtiments. Dans certains environnements industriels et de laboratoire, la pression atmosphérique peut aider les techniciens à faire fonctionner les machines avec plus de précision, mais le niveau idéal dépendra du contexte.

Quel est le niveau de pression différentielle optimal pour un bâtiment ?
Maintenez une différence de pression négative comprise entre 2,5 et 20 Pa pour empêcher la propagation des agents pathogènes.

Dans les hôpitaux américains, les chambres qui accueillent des patients atteints de maladies infectieuses doivent avoir une différence de pression négative d’au moins 2,5 Pa16.

Pourquoi est-ce important ?

Les hôpitaux sont légalement tenus de maintenir une pression négative dans certaines chambres pour éviter que l’air contaminé s’infiltre dans les zones non contaminées. 

Quel est le niveau d’intensité lumineuse optimal dans un bâtiment ?
Maintenez une intensité lumineuse de 500 lux pour assurer le confort des occupants.

Selon les directives de l’Occupational Safety and Health Administration (OSHA) du Département du Travail des États-Unis sur l’éclairage des lieux de travail, l’éclairage dans les espaces de bureau doit être de 500 lux17. C’est également le niveau recommandé au Royaume-Uni pour les tâches sur support papier18. Les recommandations peuvent varier dans les autres pays ou secteurs d’activité.

Pourquoi est-ce important ?

Tous les bâtiments commerciaux doivent être suffisamment éclairés, car un éclairage insuffisant peut entraîner une fatigue oculaire, de la fatigue et des maux de tête. Or, ces désagréments ont un impact négatif sur la santé et le bien-être. 

Quels sont les niveaux de bruit optimaux dans un bâtiment ?
Maintenez les niveaux de bruit de fond en dessous de 35 dB(A) pour optimiser la productivité.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, pour percevoir clairement la parole, les niveaux de bruit de fond ne doivent pas dépasser les 35 dB(A)19.

Pourquoi est-ce important ?

Le bruit de fond peut être extrêmement distrayant pour les occupants du bâtiment, et peut nuire à la communication et la collaboration entre les employés.

Niveaux de qualité de l’air optimaux : aide-mémoire

  • Dioxyde de carbone : en dessous de 800 ppm
  • Particules en suspension (PM) : en dessous de 5 μg/m3 (moyenne annuelle)
  • Température : 21 °C
  • Humidité : 40-60 %
  • Produits chimiques en suspension dans l’air (COV) : 0-250 ppb
  • Indication de risque de virus : en dessous de 5
  • Indicateur de risque de moisissure : en dessous de 4
  • Radon : en dessous de 100 Bq/m3 ou 2,7 pCi/L
  • Pression différentielle : 2.5-20 Pa
  • Intensité lumineuse : 500 lux
  • Bruit : en dessous de 35 dB(A)

AS-B2B-Apr22-Optimal-air-quality-levels-for-health-productivity-and-energy-saving-CTA

Sources : 

1. https://worldgbc.org/news-media/doing-right-planet-and-people-business-case-health-and-wellbeing-green-building
2. https://www.weforum.org/agenda/2021/02/why-the-buildings-of-the-future-are-key-to-an-efficient-energy-ecosystem/
3. https://www.energy.wsu.edu/documents/co2inbuildings.pdf
4. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3548274/ 
5. https://dash.harvard.edu/bitstream/handle/1/27662232/4892924.pdf?sequence=1
6. https://www.who.int/publications/i/item/9789240034228?ua=1
7. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4591743/
8. https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/10789669.2007.10390951 
9. https://www.bbc.com/worklife/article/20160617-the-never-ending-battle-over-the-best-office-temperature 
10. https://www.sciencedaily.com/releases/2013/02/130227183456.htm 
11. https://www.epa.gov/indoor-air-quality-iaq/indoor-air-quality-and-energy-efficiency
12. https://www.worldgbc.org/sites/default/files/bp-resource/BPFP-IEQ-Guidance-Note.pdf
13. https://blog.breezometer.com/sick-building-syndrome-will-be-taken-more-seriously-post-pandemic
14. https://www.who.int/news-room/fact-sheets/detail/radon-and-health
15. https://www.radonassociation.co.uk/guide-to-radon/information-for-employers/
16. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20864218/
17. https://www.osha.gov/etools/computer-workstations/workstation-environment 
18. https://warwick.ac.uk/services/healthsafetywellbeing/guidance/officelighting/ 
19. https://www.who.int/docstore/peh/noise/Comnoise-1.pdf 

Get started Airthings for Business

Ready to learn more about how our solution can help your business breathe better?

B2B page illustration_Get started