Vous cherchez autre chose?

Rendez-vous dans un domaine qui correspond à vos intérêts et apprenez-en plus sur la qualité de l'air et les produits que nous proposons.

home_icon

Pour la maison

explore_icon_grey

Pour les entreprises

bag_icon_grey

Pour les professionnels du radon

Annuler

Qu'est-ce que
le pollen ?

pollen-icon-white

Le rhume des foins, quel drôle de nom. Il s'agit en réalité d'une allergie aux graminées, et non au foin. Le pollen est l'élément fertilisant mâle des fleurs, des arbres, des graminées et des plantes1. Il est nécessaire à notre environnement, mais il est aussi la cause du rhume des foins, qui touche entre 10 et 30 % de la population2.

Comment le pollen influence-t-il les allergies, le rhume des foins et l'asthme ?

Rhume des foins et allergies

Aussi surnommé rhinite saisonnière, le rhume des foins est une réaction allergique au pollen, qui se déclenche généralement par contact direct avec la bouche, le nez, les yeux et la gorge3. Il s'agit d'une réaction causée par notre système immunitaire qui, pour combattre l'allergène, libère de l'histamine et d'autres composés dans l'organisme. Il se caractérise par des démangeaisons des yeux, la production de larmes, une respiration sifflante, des maux de tête et une congestion nasale.

pollen_illustrations2_Sneeze

Comme le pollen provient de différentes sources ‑ arbres, graminées, herbacées ‑, il est important de savoir à quel type de pollen vous êtes allergique.

Le rhume des foins touche 6,1 millions d'enfants et 20 millions d'adultes aux États-Unis4.

Asthme

L'asthme est une maladie complexe qui enflamme et rétrécit par intermittence les voies respiratoires. L'inflammation fait gonfler ces dernières, provoquant alors des périodes de respiration sifflante, d'oppression thoracique, d'essoufflement et de toux. Elle touche tous les groupes d'âge, avec des symptômes allant de réactions allergiques faibles à sévères5.

pollen_illustrations2_Asthma

 

Les substances allergisantes, y compris le pollen, peuvent déclencher des crises d'asthme. Si vous inhalez un produit auquel vous êtes allergique, il est probable que des symptômes s'ensuivent. La Fondation américaine pour l'asthme et les allergies parle d'asthme allergique, un phénomène qui ne cesse de prendre de l'ampleur6.

 

Une étude a révélé que le risque de crise d'asthme7 augmentait de 54 % en cas d'exposition au pollen.

D'où vient le pollen ?

Chaque minuscule grain de pollen est transporté entre autres par le vent, l'eau et les insectes vers les structures femelles, où se produit la fécondation. Ce qui explique la variation des taux de pollen d'un endroit à un autre.

Pour connaître le taux de pollen dans votre région, il faut donc tenir compte de trois éléments :

pollen_icons_location

1. Votre situation géographique

Pratiquement chaque type de pollen mâle peut entraîner une allergie. Il est donc important de savoir quel arbre, graminée ou plante effectue sa pollinisation à la période donnée.

pollen_icons_tree

2. Les saisons polliniques

Ainsi, le type de pollen dépendra de votre situation géographique. Tandis que l'Amérique du Nord regorge d'ambroisie et d'ormes, le cèdre des montagnes prévaut dans l'Arkansas, le Missouri, l'Oklahoma et au Texas.8 Vous devez donc connaître la saison pollinique de votre région.

pollen_icons_weather

3. Votre type d'allergie

Demandez à votre médecin de vous prescrire un test de dépistage d'allergie au pollen. Vous découvrirez alors exactement à quel type de pollen vous êtes allergique !

Un seul bouleau peut produire jusqu'à 5 millions de grains de pollen​​10​​ qui, selon les études, parcourent ensuite jusqu'à 15 km depuis leur source​​11​​.

Augmentation des niveaux de pollen en raison du réchauffement climatique

Comme nous le savons tous, l'homme peut avoir des effets néfastes sur notre planète et ses nombreux écosystèmes complexes. Une étude de l'Université d'Harvard a révélé que, depuis 1990, les saisons polliniques sont plus longues et plus fortes, en raison du changement climatique 16. L'augmentation de la température prolonge leur durée, ce qui pose problème aux asthmatiques et menace les écosystèmes.

 

De même, les urbanistes ont conscience de l'impact indirect de l'homme sur les taux de pollen. Les arbres mâles sont souvent privilégiés par les paysagistes car les femelles peuvent donner des fruits, des graines et des gousses. Ce genre de sélection n'aurait jamais lieu dans la nature. « Les arbres pollinisateurs d'espèce dioïque (possédant des fleurs mâles et femelles sur des pieds différents) semblent aggraver les allergies des citadins. »17

 

Nous sommes soucieux de ces problèmes et nous vous invitons à découvrir nos objectifs de développement durable.

Conseils pour soulager le rhume des foins

L'application Mes niveaux de pollen vous indique le taux de pollen de votre région, vous permettant ainsi de prendre les mesures nécessaires. Avoir des allergies ne doit pas nécessairement être un fardeau ! Voici quelques gestes de prévention à adopter pour faciliter votre quotidien si vous souffrez de rhinite allergique.

Lavez tout résidus de pollen

En période de forte pollinisation, prenez une douche, lavez-vous les cheveux et changez de vêtements si vous rentrez d'une journée passée en extérieur. Cela permettra de réduire la quantité de pollen accumulée dans votre intérieur.

Utiliser de la vaseline

La vaseline, ou tout autre substitut, est un produit ménager simple et abordable qui soulagera vos symptômes. Appliquez-en une petite quantité autour de vos narines afin que le pollen s'y fixe au lieu de pénétrer dans votre organisme et provoque une réaction allergique.

Éviter les fleurs fraîches en intérieur

Certes, il est agréable d'avoir des fleurs fraîchement coupées chez soi, mais elles aussi peuvent libérer du pollen.

Savoir quand aérer et quand fermer ses fenêtres

Aérer pourrait vous sembler plus intuitif, mais si les taux de pollen sont élevés en extérieur, il est judicieux de maintenir vos portes et fenêtres fermées. Cela empêchera le pollen de pénétrer chez vous et d'aggraver vos symptômes.

Maintenir votre intérieur propre

Passez l'aspirateur régulièrement et faites les poussières à l'aide de chiffons humides pour réduire la quantité de pollen chez vous. Il peut également s'avérer très utile de vous laver régulièrement les mains.

Ne tondez pas la pelouse

Vous avez là l'excuse parfaite pour demander à un ami ou à un parent de vous aider à tondre votre pelouse ! Si vous êtes allergique aux pollens de graminées, évitez dans la mesure du possible de tondre votre pelouse, car cela pourrait aggraver fortement vos symptômes.

Évitez de fumer

Fumer est non seulement mauvais pour la santé car cancérigène, mais selon le NHS, cela accentuerait également vos allergies15.

Comprendre mes niveaux de pollen

0-1

Risque faible. Respirez sans crainte. L'application Mes niveaux de pollen vous indique le risque allergique, afin que vous puissiez vous y préparer.

2-3

Risque modéré. Prenez l'habitude de changer de vêtements en rentrant chez vous, afin d'éviter de vous exposer d'avantage au pollen accumulé. Gardez un œil sur les taux de pollen dans votre région.

4-5

Risque élevé. Fermez vos fenêtres, changez les filtres de votre ventilation et suivez nos conseils afin de réduire votre exposition au pollen !